V’là l’Covid

22 novembre 2021, par Thomas 2 coms

Ce n’est pas parce que tout le monde a les mêmes discours que c’est la vérité aurait pu dire Galilée. Je ne suis pas médecin ni pharmacien mais je m’interroge comme tout le monde.

Depuis 2019, l’humanité est confrontée à une pandémie mondiale.
Le Covid 19 ou plutôt la Covid (le féminin étant bien sûr diabolique) s’est répandue sur toute la planète grâce aux échanges commerciaux et aux voyages intercontinentaux.

En réactions, les gouvernements ont donné les moyens aux laboratoires pour trouver des solutions afin d’enrayer cette épidémie. Plutôt que d’investir dans la recherche de médicaments pour soigner rapidement, ceux-ci ont fait le choix de développer un vaccin de nouvelle génération, avec un potentiel de milliards de cobayes si on peut dire ainsi, ce qui va dans le sens du bien-être des animaux de laboratoire qui pour cette fois sont épargnés. Donc il faut vacciner et remettre les soins pour plus tard, occultant les recherches et expériences avec des médicaments existants, à modifier ou à trouver.

Il s’avère que cette orientation est plus profitable, avec 7 milliards d’êtres humains plutôt que de soigner quelques millions de malades. Concurrence oblige, les brevets ne seront pas publics et les labos fabricants ont obtenu des Etats la non-responsabilité en cas de problèmes post vaccinaux.

Malgré les incertitudes des nouveaux vaccins ARN dont on ne connaitra les résultats pas avant 2023, on vaccine en masse les jeunes de 12 à 17 ans ; injecter une substance expérimentale à nos enfants et petits-enfants, qui ne risquent rien du virus, c’est comme donner des antibiotiques à quelqu’un qui n’est pas malade.
Au-delà de la médecine se dessine un changement de comportements et de relations au niveau du travail, des loisirs, des soins médicaux, de la nourriture, des déplacements.

Nous avons donc Big Brother, Big Médias, Big Energie, Big Chimie etc, et maintenant Big Pharma, le tout dirigé par quelques centaines de milliardaires désintéressés qui prennent soin de notre vie et de notre argent pour notre bien. En 2020, Pfizer a engrangé 33 milliards de dollars alors qu’il en avait prévu 24 et il augmente la dose de 20%. Le matraquage médiatique bat son plein pour culpabiliser ceux qui font une pose pour réfléchir ou poser des questions gênantes.

Nous sommes en guerre nous a dit notre Président. Nous avons l’ennemi, de la taille de 20 nanomètres. Nous avons les armes, qui sont la distanciation, le masque, le désinfectant, le confinement, la vaccination, le test et le PASS. Vaccination qui n’empêche pas de l’attraper ni de le transmettre mais qui freine la dangerosité du virus pour l’instant.

Puis nous avons l’Etat d’Urgence Sanitaire supervisé par le Conseil de Défense Sanitaire ou siège le Président de la République, le Premier ministre, le ministre de la Santé, le ministre de la Défense, le ministre de l’Intérieur, le ministre de l’Économie et le ministre du Travail. On n’y voit pas de représentants du milieu médical soignant, ce qui serait logique.

Et enfin nous avons le PASS sanitaire pour pouvoir circuler, qui n’a aucun rôle de soins mais juste un contrôle de vaccination, peu fiable par rapport au test RT-PCR. Un contrôle ou tout le monde peut contrôler tout le monde. Pour faire du canoë, du tennis, au théâtre, au restaurant il faut le PASS mais pour s’entasser dans un tram, un super marché, une plage ou un meeting électoral, la circulation est libre. Du vrai Coluche !

Avec cette autorisation de circuler, on n’a toujours pas de médicaments officiels pour soigner, autres que 3 dolipranes et 8 jours d’isolement et les urgences sont débordées alors que la fermeture de lits d’hôpitaux continue. On peut remercier le courage des soignants pour s’occuper des malades du Covid. Et heureusement il existe des chercheurs sur des médicaments soignants la Covid mais ils sont peu médiatisés et restent dans l’anonymat ou sont critiqués. Et on continue avec une troisième dose, Pfizer bien entendu, avec chantage au PASS pour les sceptiques.
Ce qu’il y a de bizarre aussi, c’est que dans les médias grand public, il n’y a aucun contradicteur, tous ceux interviewés sont d’accord avec les décisions du Gouvernement. Et l’information de l’étranger ne nous arrive que quand elle va dans le même sens que nos médias.

Le facteur commun de tout cela est la peur.
Peur de ne pas avoir ses doses de vaccin, peur de ne pas avoir de PASS pour circuler, peur de perdre son travail, peur de son voisin, peur de servir d’expérience avec le nouveau vaccin, peur d’être oublié, peur d’être coupable envers les autres, etc… Pour ma part, c’est la peur de ne pas avoir de vie sociale sans le PASS.
De tout temps, la peur n’est-elle pas un moyen pour dominer, pour commander, pour gouverner ?
Fausse info officielle : « D’ici la fin de l’année, ce sont 250 millions de doses de vaccins qui seront produites en France », a assuré la ministre déléguée à l’Industrie
C’est le groupe Delpharm, basé en Eure-et-Loir, qui doit commencer mercredi à mettre en flacon des vaccins élaborés par l’alliance Pfizer/BioNTech. Suivra mi-avril son concurrent Recipharm, d’origine suédoise, qui s’occupera des vaccins Moderna en Indre-et-Loire. Fin mai, l’entreprise Fareva s’occupera du vaccin allemand CureVac. Rien n’est produit en France, c’est juste de l’embouteillage !

Et on attend toujours un médicament officiel qui soigne et guérit. Ca vient parait-il mais à 700$ le comprimé de Molnupiravir. Tous ceux à prix inférieur sont considérés comme louches et dangereux comme la fluvoxamine ou l’ivermectine.

A suivre… et n’oubliez pas la PEUR.
(pour rappel depuis 500 ans, une pandémie dure 2 à 3 ans environ)

Pour finir, une citation d’Edgar Morin en 2020 « Toute contestation d’une affirmation officielle ou d’une croyance largement répandue peut être désormais considérée comme complotiste ».

Illustration : Getty Images ; montage : L’actualité

Commentaires

  • 23 novembre 2021, 09:02, par Pedro

    La vaccination diminue la dangerosité ? La plupart des personnes hospitalisées sont aujourd’hui vaccinées, notamment en France et en Israël. Il semble y avoir un consensus selon lequel le vaccin affaiblirait les anticorps.
    Merck aurait sorti un médicament, je ne sais pas si c’est de ça que parle le texte. Pour le moment il n’y a que le labo qui l’a testé.

  • 23 novembre 2021, 23:14, par thom

    Pedro, pas de conditionnel, en Europe, des "médicaments" sont fin de phase 3 (ils seront délivrés sur ordonnance, pour les personnes fragiles...)

    et sinon :

    « pourquoi y a-t-il désormais plus de vaccinés que de non-vaccinés admis à l’hôpital ? » :
    https://www.leparisien.fr/societe/covid-19-pourquoi-y-a-t-il-desormais-plus-de-vaccines-que-de-non-vaccines-a-lhopital-18-11-2021-4OUPPBEWANBRXMC6EIZWS725CU.php


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Pass vaccinal : 60 députés emmenés par La France Insoumise saisissent le Conseil Constitutionnel

18 janvier, par Roberto Ferrario 1 com

La France insoumise, fermement opposée au texte gouvernemental, a déposé plusieurs motions de rejet lors de l’examen du projet de loi à l’Assemblée nationale, et juge que le nouvel instrument de (...)

LIRE LA SUITE

Mélenchon à 12,5 !!!

18 janvier, par Roberto Ferrario

Tiens tiens, les médias au bottes du pouvoir nous cacheraient quelque chose ? Bizarre, bizarre, Mélenchon à 12,5% ne mérite pas un peu plus d’attention ??? (...)

LIRE LA SUITE

Le député communiste Sébastien Jumel annonce son soutien à Jean-Luc Mélenchon

17 janvier, par Mat 1 com

Conseiller général, maire, député, militant communiste, Sébastien Jumel est une des voix de la gauche française les plus reconnues dans le pays. Le 16 janvier 2022, il annonce à l’occasion du meeting (...)

LIRE LA SUITE

Pourquoi Mélenchon peut sauver la France du chaos économique et social

17 janvier, par KevinL 2 coms

Face au désordre économique, au chômage et à la pauvreté, il est temps de partager les richesses et de rompre avec le capitalisme financier. Le programme porté par Jean-Luc Mélenchon et co-écrit avec (...)

LIRE LA SUITE

QUE FAIRE ? • 3/5 • Jean-Luc Mélenchon : « Il y a bascule : c’est maintenant que ça se joue »

15 janvier, par Jean PRADIER dit jean 1

Depuis plus de dix ans, Jean-Luc Mélenchon prône la « révolution citoyenne ». La formulation vient de Rafel Correa, élu président de l’Équateur en 2007 : durant son investiture, l’intéressé l’avait (...)

LIRE LA SUITE

Salaud de coco qui veut faire manger de la bidoche aux prolos ! Le bon menu de Fabien Roussel

15 janvier, par Paul Aries

Paul Ariès Politologue, spécialiste de l’alimentation Auteur de « Une histoire politique de l’alimentation du paléolithique à nos jours ». Vient de publier deux romans, un adulte : « Le meilleur des (...)

LIRE LA SUITE